Pour visualiser correctement ce blog, utiliser de préférence les navigateurs gratuits Firefox ou Chrome (avec Internet Explorer, certains textes ne s'affichent pas correctement)

dimanche 18 avril 2021

Neige tardive le 17 avril 2021

Au Prieuré (Photo Amis de Ste V.)
Rare pour un 17 avril, une neige fragile est tombée sur les hauteurs du massif. Le Prieuré a été légèrement poudré. Il semble que le Pic des Mouches ait été un peu plus saupoudré. Une autre photo montre les crêtes balayées par le vent et la brume. Dimanche 18 avril, cette neige tenait encore sur le haut du versant nord.



Neige sur la crête le 18 avril (Ph. Cedric Grein)
Cette saison météorologique est curieuse. Elle fait suite à une année 2020 extraordinairement sèche. Il n’existe pas hélas de station sur Sainte-Victoire (nous le regrettons !), mais la station la plus proche (Trets) n’a reçu que 415,8mm de pluie en 2020 (contre 900,8 mm en 2019 et 805,6 mm en 2018). Il n’y est tombé que 82,8 mm de pluie pendant le premier trimestre 2021, ce qui est très peu.

Neige au Pic des Mouches depuis l'Etang
Par contre, l’hiver a été plutôt froid, avec plusieurs épisodes neigeux (peu durables). Le vent d’est a souvent soufflé, mais ce génois a apporté de la pluie en Languedoc, peu en Provence. Les arbres portent les stigmates de ce manque d’eau : branches terminales desséchées, feuillage plus rare, mort de certains pins ou chênes. Certaines fleurs (turbith par exemple) ont perdu leur couleur peu après la floraison. Le gué du Bayon a Saint-Antonin est resté sec tout l’hiver. 
Blizzard sur la crête (Ph. transmise par Marc Lassalle)
Tous ces signaux sont inquiétants, même s’il vient de pleuvoir près de 50 mm en avril 2021 (jusqu’au 18). Il faut à présent espérer que le printemps soit plus arrosé que l’hiver, malgré l’envie de soleil de presque tous les visiteurs du massif…

(Bénédict de Saint-Laurent, Saint-Antonin)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire